La sanctification

La sanctification

La sanctification selon l’Ecriture

Retrouver la paix avec Dieu…

Il y a eu un temps où nous avions des blocages par rapport aux choses d’en-haut et dont nous n’avions pas forcément conscience. Aujourd’hui, ces choses étant résolues, nous avons tout naturellement à cœur de partager avec vous ce qui nous a permis de retrouver cette paix avec Dieu.

Aujourd’hui il s’agit de la sanctification, mais nous évoquerons aussi bien d’autres sujets à questionnements.

la sanctification

“Selon l’Esprit des Écritures, Dieu demande-t-il à l’homme de participer à sa sanctification ?”

 

De manière  générale voici ce qu’on entend dire sur ce sujet :

  •        Tous les jours de sa vie, l’enfant de Dieu doit rechercher la sanctification comme la Parole de Dieu l’ordonne.
  •        Si nous désirons que Dieu nous accueille favorablement lorsque nous prions ou l’adorons, si nous voulons que le Seigneur soit avec nous et qu’il nous aide chaque jour, il est indispensable que nous nous sanctifiions.
  •        Nous devons maintenant rechercher la sanctification en nous détournant du mal pour faire le bien. Cela demande une décision volontaire et nécessite un effort de notre part.
  •        Le but de la sanctification dans la vie des enfants de Dieu et aussi d’enseigner comment la mettre en pratique.

Si vous le voulez bien voyons maintenant ce que dit l’Ecriture, avec, à quelques endroits, quelques propositions de questions auxquelles vous pourrez répondre par vous-mêmes :

Lévitique 23 :

32-33          Vous ne profanerez point mon saint nom, afin que je sois sanctifié au milieu des enfants d’Israël.

32-34          Je suis l’Eternel, qui vous sanctifie, et qui vous ai fait sortir du pays d’Egypte pour être votre Dieu.

Je suis l’Eternel.

Ici, l’Eternel rend témoignage de Lui-même : C’est Lui qui sanctifie.

Hébreux 10 :

7  Alors j’ai dit : « Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) pour faire, ô Dieu, ta volonté ».

8-9  Après avoir dit d’abord : « Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, ni holocaustes ni sacrifices pour le péché » (ce qu’on offre selon la loi), il dit ensuite : « Voici, je viens pour faire ta volonté ».

Il abolit donc ainsi la première chose pour établir la seconde.

10  C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.

14  Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

Ce passage de l’Ecriture demande-t-il à l’homme une quelconque participation à sa sanctification ? Ou bien est-il écrit qu’en Jésus-Christ nous avons été sanctifiés une fois pour toutes ?

C’est bien en vertu de la volonté de Dieu que tout cela a été fait, et pas en vertu d’une décision volontaire de l’homme que cela devrait être fait !

Il est bien question aussi que tout cela a été fait « une fois pour toutes » !

1 Thessaloniciens 4 :

1            Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès.

2  Vous savez, en effet, quels préceptes nous vous avons donnés de la part du seigneur Jésus.

3  Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité….

4  c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté,

5  sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu ;

6  c’est que personne n’use envers son frère de fraude et de cupidité dans les affaires, parce que le seigneur tire vengeance de toutes ces choses, comme nous vous l’avons déjà dit et attesté.

7  Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification.

8  Celui donc qui rejette ces préceptes ne rejette pas un homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit.

Verset 3, de quoi est-il question ici ? De faire, ou bien de s’abstenir, qui est le « non-faire ».

Est-ce que c’est en s’abstenant qu’on se sanctifie, ou bien n’est-ce pas plutôt parce qu’on est sanctifié que l’on s’abstient ?

Ce qui est demandé, c’est déjà se reconnaître comme étant sanctifié en Lui, en Jésus, par son acte majeur ; et ensuite conserver ce que nous possédons déjà, par l’œuvre de Jésus-Christ.

Hébreux 12 :

14  Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

Ce verset est important par le fait que c’est justement celui-ci qui est généralement prêché dans les diverses assemblées, dans le sens de : « Je dois me sanctifier ».

Là encore toute question insidieuse s’évaporerait d’elle-même si on partait en premier d’une sanctification faite de la part de Dieu en Jésus-Christ.

Il y a donc deux sanctifications : Celle de Dieu et la nôtre. Celle qui vient de Dieu est parfaite, et la nôtre n’ajoute rien à cela, mais la différence entre les deux, c’est que dans la seconde ça se passe dans un vécu, dans notre vie de tous les jours ; En somme la première est un fait de Dieu à partir duquel il y a la seconde qui en est le vécu.

1 Corinthiens 1 :

29  afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.

30-31  Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption, afin, comme il est écrit, que celui qui se glorifie se glorifie dans le seigneur.

Ce passage, qui nous dit clairement ce que nous sommes « en Lui », nous parle en particulier de quelque chose de très mauvais : L’orgueil !

Oui l’orgueil de prétendre faire ce que Dieu a fait pour nous en Jésus-Christ. Se glorifier !

C’est pourquoi l’apôtre Paul rectifie avec sagesse, se servant de l’Ecriture inspirée, pour dire : Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.

En Lui… Là il n’y a point de tentative de s’attribuer quoi que ce soit qui appartient à Dieu ; à Dieu seul…

Jean 17

15  Je ne te prie point que tu les ôtes du monde, mais de les préserver du mal.

16  Ils ne sont point du monde, comme aussi je ne suis point du monde.

17  Sanctifie-les par ta vérité ; ta parole est la vérité.

18  Comme tu m`as envoyé au monde, ainsi je les ai envoyés au monde.

19  Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu`eux aussi soient sanctifiés dans la vérité.

20-21  Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

Jésus est La Parole, Il est la Vérité, c’est Lui qui sanctifie.

Dans le texte Il parle bien par rapport à la foi. Il parle en direction de « ceux qui croiront » en Lui, à la sanctification qu’il aura accomplie, Lui.

1 Corinthiens 1

1  Paul, appelé à être apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et le frère Sosthène,

2-3  à l’Eglise de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus-Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre seigneur Jésus-Christ, leur seigneur et le nôtre : Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ !

« ont été » : C’est conjugué au passé.

—-

1 Corinthiens 6 :

11  Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du seigneur Jésus-Christ, et par l’Esprit de notre Dieu.

« vous avez été » c’est encore écrit au passé. C’est l’Esprit qui parle à la foi.

—-

1 Corinthiens 7 :

1 Purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu,…

Question : S’il était possible à l’homme de se purifier et de perfectionner sa sanctification, à quoi aurait servi la venue de Jésus-Christ ?

Ici, c’est encore la même chose que cité plus haut : Le départ de la sanctification vient de Dieu ; puis le « savoir » de cette sanctification intérieure fait que celle-ci se propage en nous tout entier, et même dans notre vie de tous les jours.

S’il n’y a pas au départ cette « connaissance » de la sanctification qui nous vient de la part de Dieu, alors l’homme essaiera de se sanctifier par lui-même… Et à la fin, il y aura le risque que cet homme s’en glorifie.

Hébreux 2 :

10  Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection, par les souffrances, le Prince de leur salut.

11  Car Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères lorsqu’il dit : « J’annoncerai ton nom à mes frères, je te célébrerai au milieu de l’assemblée ».

Si nous n’étions pas entièrement et parfaitement sanctifiés, Jésus pourrait-Il nous appeler ses « frères ou ses sœurs » ?

2 Thessaloniciens 2 :

12  …; afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés.

13  Pour nous, frères bien-aimés du seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité.

14  C’est à quoi il vous a appelés par notre Evangile, pour que vous possédiez la gloire de notre seigneur Jésus-Christ.

Bible de l’Épée :

13 …, de ce qu’il vous a élus au salut, dès le commencement, par la séparation sélective de l’Esprit, etc.

Qui fait cette œuvre de séparation, de sanctification ?

La réponse se trouve en dessous.

1 Thessaloniciens 5 :

23  Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!

24  Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera.

Ici c’est on ne peut plus clair :

–                   Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers

Puis la suite :

–                   et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, etc.

Il s’agit donc d’une sanctification totale, qui nous vient de Dieu par Jésus-Christ, qui fait que, partant de ce savoir intérieur, tout notre être extérieur suit naturellement ce que notre être intérieur a déjà !

Alors ?

Dans l’ensemble des textes qui sont cités ici, la sanctification est-elle une chose que Dieu nous ordonne ou une chose que Dieu fait en nous selon l’œuvre de Jésus-Christ ?

 

etre-en-paix-avec-dieu.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *